Résidence artistique , en Chine, à Yushe county, Shanxy province, organisé par "Yunzhu Lake Scénic Development Co.Ltd " de mi-Août 2018 à mi-Novembre 2018, avec 3 autres français. Une aubaine artistique et humaine ...

 

" Sans maîtrise, la puissance n'est rien "

 

Article paru dans le " Ouest France " Angers (49), le 3 Août 2018, suite à une performance live au bistrot culture " L'arrêt public " situé à Briollay (49).

C'est lieu, que j'apprécie, où j'y expose souvent mes sculptures, une sorte de QG.

Merci à Karin et Jean Jacques, taverniers,de m'accueillir chaleureusement à chacun de mes passages. Ce fût ma première expo, et bien d'autres ont suivies...MERCI

 

Voici le site, vue du ciel, où sera installée la future sculpture monumentale ( 7 m de hauteur), ainsi que d'autres œuvres aussi grandes. Ce lieu est prénommé " Forest theater ". C'est une partie du grand domaine de "Yunzhu Lake". (parcours de quad, jet ski, pèche, hôtel, détente ...)

 

Voici plus précisément l'emplacement de la création. Il sera composé d'un toboggan et accueillera des personnes visitant le site. elle sera située au début du site " Forest theater". Les personnes , présentent sur cette photos sont les responsables  , ainsi que mes collègues artistes français .

 

 

 

 

Après le repérage des lieux, le temps est venu de réaliser des croquis. N'étant pas un grand dessinateur, j'ai  participé à ces croquis, mais sans dessiner. Ce sont surtout Olive et Flo, avec leur âme de dessinateur, qui ont réalisés ces croquis...

Je me suis donc proposé pour réaliser des croquis sur les circuits électrique.

Pierrick, quand à lui,  était souvent en discussion avec les responsables, Q et Inch, pour la commande de matériels, discuter des différentes contraintes, respecter le cahier des charges et les normes  chinoises ...

 

 

Pendant 4 jours, nous sommes allés dans diverses déchetteries, pour "chiner" de la matière première ( métal, bois, plastique ...) , tous ce qui nous parlent, ce qui nous inspirent ...

 

 

 

Pour réaliser la sculpture monumentale, environ 7 m de hauteur, la création d'une maquette est importante, échelle 1/10, afin  d'avoir les meilleurs proportions et de déterminer l'espace au sol pour implanter les bases...

Il  a été nécessaire de sculpter le soir, après le coucher du soleil, afin de respecter le timing et de ne pas se presser au dernier moment, pour ne pas gâcher notre réflexion au bureau d'étude. Les étincelles jaillissent, tel des rayons de soleil ...

Cette esquisse est sortie de l'atelier, juste à temps, comme l'avais prévu le destin ...

 

Une réunion "de chantier" était programmé avec des architectes chinois , afin de valider ou pas, notre création: détermination du diamètre de la structure, validation des escaliers et de la hauteur des étages. Et surtout, l'évaluation de la dalle en béton qui supportera ce "monument" pour des années ... 

 

 

 

Notre atelier n'étant pas aménagé, il a fallut créer des établis provisoires, une alimentation électrique pour les différents outils et un espace  pour la création.

 

Après l'approvisionnement de matières premières, le démontage, nettoyage des différentes pièces rouillées et graisseuses étaient nécessaires. Nous différentes pièces de scooteurs, ressorts de voiture , bidon d'huile ainsi que divers pièces quelconques, récupérées chez les ferrailleurs chinois.

 

 

Après avoir dessiner et créer le profil au sol, il a fallu  le lever à la vertical pour réellement commencer ce projet monumental et imaginer les différentes proportions.

 

 

Une entreprise chinoise de construction métallique, a été démarchée pour réaliser la structure se situant à l'interieur de cette création.  Elle sera composée de 2 étages et de plusieurs escaliers.

 

La structure nous aide à fixer le profilé de la sculpture. Nous avons posés des renforts, qui, au fur et à mesure sera remplacés par les différentes pièces définitives. Au début, c'est difficile d'imaginer cette futur création: les différentes lignes directrice, la hauteur (7m de haut , 4m de large) pour peu de recul.

 

 

Petit à petit, la création fais son nids. La structure prend forme.

La tête de l'humain commence à se créer subtilement. Le plus dur est fait, mais reste à installer les différentes pièces, tôles, nos idées ...

 

 

 

L'inertie de la création est lancée. les étincelles jaillissent tel des étoiles filantes présentent dans l'atelier.

 

 

L'humain étant commencé, le zèbre devait naître...

Après la création des lignes directives, les premières matières et pièces prenaient place.

 

 

 

Après quelques heures de réflexion, de travail, de repos , la forme de cette création devenait concrète.

L'atelier, à nos yeux, devenait de plus en plus petit, et la sculpture, de plus en plus grande.

 

En premier plan, la maquette réalisée au début de cette aventure artistique et humaine.

 

Plus le temps avançait, plus l'humain avait son regard joyeux, plus sa bouche s'exprimait, plus ses oreilles écoutaient les différents son de disqueuses, de poste à souder, de martelage, plus son nez sentait les odeurs de ferrailles, caoutchouc, peintures et compagnies.

 

La tête du zèbre devenait concrète. On aperçois ses yeux, sa gueule, les contours de son visage. Ses narines représentent les portes par lesquelles vont rentrer les spectateurs pour pénétrer dans l'antre , et monter aux différents niveaux.

La première session de ce projet monumental c'est terminée début Novembre 2018, après deux mois de création. Un retour dans cette résidence artistique est prévu en Juillet/Août: Septembre 2019 afin de terminer cette sculpture monumentale prénommée " Zeb aware"

Partagez votre site